Retards ou travaux mal faits : les recours amiables et juridiques

Beaucoup de choses peuvent se passer dans un chantier là où il y a du monde qui circule. Des accidents du travail peuvent arriver, les travaux pourraient être en retards ou mal faits. Le retard ou les travaux mal faits peuvent apparaître eu égard à différentes raisons.

Causes de retards ou travaux mal faits

Le premier motif peut être dû à cause de l’organisation générale et de la distribution des tâches auprès des ouvriers, mauvaise planification et organisation de travail d’équipes. Autres causes les matériaux de construction non livrés au moment voulu, à la date prévue pour la livraison. Le retard de travaux peut être aussi causé par la météo, les intempéries, les pluies abondantes qui empêchent l’exécution des travaux. Il est plutôt rare que le plan soit erroné ou contient des erreurs commises par le maître d’œuvre mais cela peut arriver et provoque aussi le retard de travaux. Les travaux mal faits surviennent souvent dans des chantiers de construction. Les causes les plus fréquentes sont à la fois de nature professionnelle et technique. Non-respect du plan initial, branchement et raccordement des systèmes imparfaits : existence des fuites au niveau des tuyaux conduisant l’eau, fils électriques fournis non conformes à la requête et aux qualités demandées. Et le plus dangereux est l’apparition des fissures sur le mur. Tout cela montre en général les causes de retards ou travaux mal faits qui peuvent conduire les parties concernées de travaux aux différents recours pour régulariser la situation et obtenir l’assurance dommage ouvrage.

Les recours amiables

Pour régulariser le dommage causé par les retards et/ou les travaux mal faits, et pour bénéficier d’une assurance dommage ouvrage les démarches amiables sont le premier pas et la solution adéquate pour les parties concernées. Les recours amiables permettent à l’entreprise d’exécution ou l’entrepreneur de reprendre les travaux en assurant et réparant les défauts constatés sinon le paiement de l’entrepreneur sera suspendu. Dans le cas où l’entreprise ne peut plus reprendre les travaux dans un délai convenu, il est préférable de poursuivre l’affaire en justice.

Les recours juridiques

C’est en engageant la responsabilité contractuelle de la société ou de l’entreprise responsable de retards ou travaux mal faits que le propriétaire ou l’acheteur du bâtiment en cours de construction peut obtenir la réparation ou le dédommagement, assurance dommage ouvrage, par les recours juridiques. Selon le contrat, l’insatisfaction du client causée par le retard ou les travaux mal faits peut être recouverte par la responsabilité de l’entreprise engagée.

Comment lire le devis d’un artisan ?
5 conseils pour bien choisir son artisan